De la bonne utilisation des cosmétiques

Ce billet me démange depuis quelques temps, donc allons-y gaiment comme on dit chez moi. Ca fait plusieurs fois que je vois des nanas, blogueuses ou non, qui descendent un produit, de soin ou de maquillage. Vous me direz, oui ben elles ont droit d’avoir leur avis non? Oui, certes. Mais quand on creuse un peu, il s’avère que leur utilisation des dits produits ne correspond pas du tout à celle pour laquelle ils sont prévus.

C’est sans doute issu de ma formation, mais quand j’utilise un nouveau médicament, je lis la notice (oui oui en entier ^^ ). Et quand j’utilise un nouveau produit de soin, je fais pareil. C’est d’autant plus vrai quand la galénique (la présentation) du produit est inhabituelle, comme le Daily Microfoliant de Dermalogica. Sur ce produit, outre les conneries lues dans Femme Actuelle, j’ai lu des trucs comme “il ne nettoie pas bien”, “il ne démaquille pas bien, il reste des traces de maquillage après”. Sans doute parce que c’est n’est ni un démaquillant, ni un nettoyant! Alors il est tout à fait possible qu’un produit satisfasse son utilisatrice même si elle ne l’utilise pas comme recommandé par la marque. Mais ce qui m’exaspère, c’est qu’on dise pis que pendre d’un produit, alors qu’on ne l’a pas utilisé correctement.

Comme pour les médicaments, dont les caractéristiques (efficacité, dose, toxicité) sont évalués pour une ou plusieurs indications très précises dans une ou plusieurs espèces données dans le cadre du dossier d’AMM (autorisation de mise sur le marché), les tests des cosmétiques sont réalisés en vue d’un protocole d’utilisation précis. Dans le cas du médicament, si vous l’utilisez pour autre chose que l’indication donnée (par exemple un antalgique pour le rhume des foins) ou pour une autre espèce prévue (comme le paracétamol humain chez le chat, ce qui peut, je le rappelle, tuer le chat, cette molécule étant très toxique dans cette espèce), ne venez pas vous plaindre d’un manque d’efficacité! Dans le cas des produits de soins, c’est nettement moins grave, mais si vous n’utilisez pas le produit comme prévu par le fabricant, ce dernier ne peut être tenu responsable du manque d’efficacité.

Dans le cas des blogueuses, ça peut être grave pour la réputation d’une marque ou d’un produit, car on sait maintenant que les blogs sont prescripteurs d’achat, et donc de non achat. Or casser un produit lorsque l’on a pas suivi les instructions, je trouve ça dommage. Un produit comme le sérum E.V.E. d’Esthederm demande de bien lire le mode d’emploi : il s’utilise seul, se lisse de l’intérieur vers l’extérieur, et surtout ne se masse et pas et se laisse sécher.

Je sais que les cosmétiques, pour la plupart d’entre nous, sont et doivent rester un plaisir. Mais un peu de curiosité (et de remise en question quand le produit ne nous semble pas terrible, aussi simplement que relire les instructions d’utilisation pour voir si on a bien fait comme il faut) ne fait jamais de mal.

30 thoughts on “De la bonne utilisation des cosmétiques

  1. Complètement d’accord avec ce que tu as écrit. Ces derniers temps, j’ai testé par mal de produits innovants et il a fallu que j’étudie les notices pour comprendre ce dont il s’agissait parfois ! 😉

    [Reply]

  2. Ah je suis d’accord avec toi. Certains produits ne sont pas utilisés correctement ou plus bêtement ne correspondent pas au problème ou au type de peau de la personne.
    La dernière fois je me disais qu’en toute honnêteté on devrait écrire ce produit ne me convient pas au lieu de : je déteste, il est nul ….

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Tout à fait, j’ai oublié de parler du fait que le produit doit être adapté à son type de peau (j’ai fini mon billet à 23h hem d’où l’oubli, le pire c’est que je sentais qu’il manquait un truc sans arriver à mettre le doigt dessus!), et aux besoins de sa peau. Dire d’un sérum anti-âge qu’il est nul alors qu’on l’a testé 7 jours et qu’on a 25 ans…

    [Reply]

    La Boule ( pseudo) Reply:

    ah oui je suis tout à fait d’accord, le parallèle avec les médicaments est juste : le bon produit, le bon usage et la bonne indication !

    [Reply]

  3. Bien d’accord avec toi ! J’ai eu le cas il y a peu avec des cosmétiques asiatiques, obligée de filer sur les blogs de testeuses où j’en avais entendu parler pour être sûre de l’utilisation (d’une parce que le packaging est tout en nippon, de deux parce qu’il y a tellement de façon d’utiliser des nettoyants/masques/masques à la lotion/huiles démaquillantes/scrubs -oui j’ai fait des folies chez les asiat’ ! – que je préférais être sûre looool)
    C’est clair que c’est dommage pour certains produits (à l’inverse, si je n’aime pas un produit sur la peau de mon visage, il fera parfaitement l’affaire pour mes pieds – je pense à une crème méga liquide de la gamme bio de Garnier que j’avais gagnée, qui m’a fait ma toute première allergie – je ne saurais jamais à quoi ! – et bien en crème pour les pieds, elle est très bien XD)

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ca les allergies on y peut rien, et ça ne présage en rien de la qualité du produit puisque c’est une réaction très individuelle (bon si 10 nanas font une réaction c’est ptêtre qu’il y a une couille comme qui dirait lol). Pour les produits asiat je compatis, y en a j’ai même pas trouvé de site en anglais qui en parle et je me retrouve devant mon pot comme une poule devant une fourchette >_<.

    [Reply]

    La Boule ( pseudo) Reply:

    j’ai une cousine japonaise qui nous a ramené des spécialités de son pays, c’est très déconcertant de se retrouver devant un emballage où on ne comprend rien mais rien de rien, pas un signe connu, une date de péremption ou liste des composants ! j’ai été bien déboussolée et ne suis pas persuadée que le truc vert que j’ai goûté n’était pas de la mousse où l’on plante les fleurs des compositions florales , en tout cas ça y ressemblait!! et oui gare à la diffamation quand on descend un produit/un humain/ un animal bref n’importe quoi ou qui, il faut des preuves solides de ce qu’on raconte hein!

    [Reply]

  4. alors la je dis ++++
    Parce que déjà les avis tronqués sur les blogs parce que le produit est utilisé n’importe comment, ça m’énerve (nan j’suis pas blogueuse, mais cosméto addict vi)

    mais en plus les avis donnés quand le produit ne correspond pas au type de peau, de cheveux (bah oui un shampoing cheveux secs sur cheveux gras, c’est pas glop hein) ça me donne des envies de meurtre, surout que ça biaise les avis en plus

    mais j’ai aussi remarqué que dans la presse féminine, il y avait de plus en plus ce type de comportement, en gros les journalistes ne prennent même plus le temps de lire et ne serait-ce que de tester les dits produits (mais est-ce leur rôle, je n’en sais rien et ne me prononcerai pas).On te donne toutes les nouveautés comme de la confiture à des cochons et zou, c’est beau c’est magique, tu fais ça et ça et paf t’es bombasse
    et le pire c’est quand on nous ressort des conseils pourris qu’on a prouvé depuis longtemps que c’est du n’importe nawak et que ça te bousille la peau/les cheveux/les ongles

    bref, heureusement qu’il existe encore certaines personns censées dans ce bas monde)

    bref j’ai dévié du sujet, mais ça fait plaisir de voir que certaines personnes osent remettre les pendules à l’heure

    [Reply]

  5. Merci pour cette petite mise au point que je trouve très utile ! C’est vrai que certains articles descendent un produit sans tenir compte des préconisations de ce dernier, et que c’est très dommage.
    Après chacun dit ce qu’il veut et peut donner son avis, bien entendu, mais tu as un bon exemple avec le Daily Microfoliant qui ne démaquille pas bien selon certaines ! 🙂 (je ne vise personne je n’ai pas lu d’article à ce sujet depuis une éternité et ne me souviens plus de qui les a écrit depuis, mais je me rappelle être tombée sur ce type de critiques à l’occasion).

    [Reply]

  6. pour le DM, le pompon étant je pense de dire qu´on peut le “masser sur une huile démaquillante pour une peau douce +++”
    au secours…

    sinon, les filles qui utilisent les huiles démaquillantes sur peau humide aussi, c´est pas mal non plus 😎 😎 😎

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    L’article dans le Femme Actuelle franchement j’en avais la mâchoire par terre. “peut se mélanger à l’huile démaquillante, au lait démaquillant ou à l’eau” gnéééééé

    [Reply]

  7. Il n’y a pas deux profils de peau identiques (âge, couleur, fumeuse ou pas, soleil ou pas…et bien sûr les goûts de chacun comptent aussi)alors il faut se garder de faire trop de généralisation…et aussi savoir à quelles bloggeuses on peut se fier ! 😉 😉

    [Reply]

  8. Je le trouve très bien ton article et étant blogueuse, je vois aussi très bien le type de billets auxquels tu fait allusion! Lire le mode d’emploi me paraît être un préalable indispensable! (c’est valable d’ailleurs pour les cosméto comme pour les meubles IKEA!) et aussi d’avoir l’objectivité de reconnaître que l’on a mal utilisé le produit! Maintenant, il y a tout de même des produits bien utilisés, qui correspondent à son type de peau et qui ne convainquent pas!

    [Reply]

  9. Tout à fait d’accord avec toi, même si j’avoue avoir souvent tendance à me jeter tête baissée sur un nouveau produit, et d’autant plus s’il est innovant (dinde powa. Je finis quand même par lire le “mode d’emploi” après une ou deux utilisations cela dit. Bon OK je fais tout dans le désordre mais par contre je refuse de donner un quelconque avis sur un produit que je n’ai pas testé pendant au moins un mois, je ne vois vraiment pas l’intérêt de la chose…
    Je trouve ça encore plus grave quand ce sont des journalistes beauté qui racontent n’imp dans la presse écrite, mince alors s’il y a bien une chose qui me hérisse le poil c’est la paresse mêlée à l’incompétence :devil:

    [Reply]

  10. A chaque fois que tu fais un article du genre, j’ai juste envie de dire: “AMEN” :yes:

    On ne compte plus le nombres de revues où les blogueuses font n’importe quoi avec tel ou tel produit.

    Et puis quand tu essaies d’expliquer (avec diplomatie) comment utiliser le produit pour avoir plus d’efficacité, tu as droit à des réponses du genre: “oui bah je fais ce que je veux hein!”

    Euuuuh…

    [Reply]

  11. Je trouve ton article très juste, les vecteurs de communication (blog, mag…) ont une responsabilité et ne peuvent pas “demonter” un produit sur des arguments qui ne correspondent pas à son usage.

    [Reply]

  12. C’est vrai qu’il faut faire attention. Après, c’est pour ça aussi que parfois je modère mes propos ou que je ne publie pas car je ne peux pas toujours savoir si j’ai vraiment bien utilisé le produit ^^

    [Reply]

  13. Tu as totalement raison sur ce point, je suis complétement d’accord avec toi. Étant bloggeuse (depuis peu), je porte une importance capitale à l’utilisation d’un produit sauf quand il est dit pour un gommage de l’utilisez quotidiennement ce que je ne fait pas vu que ma peau grasse n’apprécierais pas ! Merci pour cette article qui remet de l’ordre dans les choses !

    [Reply]

  14. entièrement d’accord avec toi poupoune, et d’ailleurs je lis toujours scrupuleusement la notice, pour les médocs comme les cosmétiques 😉

    [Reply]

  15. Bonjour,

    Je vois que quasi tout le monde abonde dans ton sens, et pourtant j’ai une nuance à y mettre; Certes des produits demandent une bonne utilisation, le bon type de peau etc… Mais si un produit est mauvais, ou pas assez bon pour le prix, on a le droit de le dire aussi.

    Je trouve que la blogosphère devient de plus en plus hypocrite, et j’aime lire “ombre à paupière pas pigmentée, vaut mieux pas mettre 25euros dedans” plus que “ombre à paupière délicate qui plaira aux plus discrètes” tout ça parce que la blogueuse l’a reçue pour review.

    Je pense que la plupart des bonnes blogueuses donne la composition d’un produit, à quel type de peau il est désigné, comment l’utiliser. Et si il est marqué “crème hydratante pour peaux sèche” et que la personne constate que sa peau reste déshydratée, elle a le droit de le dire.

    Voilà, sinon j’aime toujours autant ton blog, je trouvais juste qu’il était bien de rappeler que la blogo est de plus en plus boufée par les marques qui ont trouvé un nouveaux filon marketing, et que des articles comme celui de Teddy après son article sur Rosacuzena ou celui de Beauty Influence sont utiles au milieu des courbettes et autres léchage de c**

    ps: je précise que je n’ai pas de blog, je suis juste lectrice (trop?) assidue 🙂

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, je n’abordais ici que le cas particulier du démontage d’un produit non utilisé correctement (je prépare un billet suite avec quelques exemples ^^). Après, s’il est adapté, bien utilisé et qu’il est pourri, oui là on peut râler bien fort :p. Je reçois des produits, je ne le cache absolument pas, et je me sens tout à fait libre de critiquer un produit si besoin. J’ai fumé ma CB en cosmétiques bien avant de blogguer, et je continuerai à le faire articles reçus ou non ^^.

    [Reply]

  16. Tombée par hasard sur ton blog et un peu moins par hasard sur ce billet^^ et… ma foi, c’est bien vrai ce que tu dis là; je peste régulièrement (ouais ouais, toute seule devant mon écran, normal) sur 2-3 dindes qui, sans parler d’ouvrir la notice de leur produit, ne prennent même pas la peine de lire l’appellation entière et exacte sur le flacon…. là, je sors d’un test “démaquillant express yeux et lèvres de Clinique” et… voilà t’y pas que ça râle “han lalaaaa quelle grosse daube, il me reste plein de fond de teint pis j’ai la peau toute grasse après…” sans déconner…. j’avais beaucoup ri aussi des avis BT sur l’huile lotus de Clarins qu’était “toute grasse sur la peau” et foirait complètement le maquillage du teint…. apparemment, le fait que ce soit un soin de nuit devait être écrit en trop petit ^^
    Je crois aussi que, marketing aidant, on a tendance à croire au produit miracle qui te ravale l’intégrale d’une façade en une seule application, de surcroît à la truelle en se disant que “si on en met beaucoup, ça ira p’têt plus vite” et tant pis si on bouscule l’équilibre de sa peau… pour ça je dois dire que j’ai toujours en tête un slogan que Clarins a longuement eu: “seul ce qui pénètre est efficace”…

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    je peste aussi régulièrement et je crois ma bonne dame que malheureusement on a pas fini ^^

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.