De la difficulté de parler de parfum…

BLA BLA PARFUMS – Les parfums font partie intégrante du plaisir des cosmétiques. Je ne conçois pas de sortir sans être parfumée, mais pourtant c’est pour moi très difficile de parler de parfum sur le blog…

Matières premières parfums

S’il y a bien un “produit” qui en appelle à notre cerveau reptilien, c’est le parfum. Même si dans nos sociétés modernes, aseptisées, qui traquent la moindre odeur corporelle comme les inquisiteurs chassaient l’hérétique, on a tendance à être assez conservateur et plan plan en matière de parfumage.

elie-kaamelott-au-bucher

J’ai toujours vu le parfum comme LA touche qui complète un look, ce petit je ne sais quoi qui peut en dire tellement sur celui qui le porte. Car au final le parfum est un produit “interface” : je le mets pour moi, parce qu’il me plaît (il ne me viendrai pas à l’idée de porter un parfum pour les autres!), mais les autres en profitent aussi, surtout si l’on porte un parfum à sillage! Il peut donc être pour les autres un indice pour mieux nous cerner (ou pas, si on est un peu joueur!), surtout si on porte différents parfums selon son humeur, ce qui est mon cas. Je suis une fidèle, mais polygame. Me contenter d’un parfum “signature” n’est pas possible. Je change de parfum selon mon humeur, ma tenue, mon maquillage, la saison, etc. J’aime casser les associations, porter un parfum vénéneux comme Datura noir de Serge Lutens en jeans/Converse, ou un parfum d’homme avec une tenue très féminine (j’ai un temps porté Égoïste de Chanel dans cet esprit). Et si par malheur j’oublie de me parfumer, je me sens plus “nue” que sans maquillage…

Conclusion : je suis une vraie accro aux parfums mais… je ne sais pas en parler! Enfin je peux dire ce qui me plaît, mais décrypter un parfum, décrire ce qu’évoquent les différentes phases de son évolution, reconnaître les matières premières, c’est, à mon grand désespoir, au delà de mes compétences! Par exemple, quand, lors d’une rencontre autour du parfum organisée par le Nez Bavard (je vous en reparle bientôt 😉 ), les animateurs demandent : quelle couleur vous évoque cette note? Moi ça m’évoque :

Minion whatDonner une couleur à une odeur??? Mais ces gens sont malades? En fait, c’est cette partie avec laquelle j’ai du mal : verbaliser le ressenti d’un parfum. Pourtant étant hypersensible aux odeurs, je sens au final beaucoup de choses, mais je n’arrive pas à les exprimer. Je pense que je manque aussi de vocabulaire et de “culture” parfums, car on ne sent dans un parfum que les odeurs que l’on connait! C’est pour ça que je suis très heureuse de l’initiative de Poivre bleu de lancer les cafés parfums le Nez Bavard, et que je compte bien assister à tous ces ateliers! J’ai aussi profité de mon anniversaire pour me faire offrir par mon pôpa un atelier initiation au parfum chez l’Artisan Parfumeur. Et j’ai prévu de sniffer tout ce qui bouge :p, en particulier des parfums qui ont déjà été décryptés sur Au Parfum ou sur les blogs parfums que je suis, pour comparer les ressentis et tenter de verbaliser le mien. Je me donne aussi pour objectif de passer outre le “ha j’aime pas ça m’intéresse pas” et de sentir certains parfums qui ne sont pas dans mes préférences, pour me “faire le nez” et enrichir ma culture parfums.

Tout ça pour vous prévenir qu’on va parler plus de parfums ici aussi, et je vous demande votre indulgence pour ces billets parfumés, surtout si vous êtes vous mêmes des parfumistas accompli(e)s! Pour ces billets, surtout n’hésitez pas à intervenir si vous trouvez que je me trompe ou autre, tout enrichissement est le bienvenu! Je prends ça comme un challenge, pour sortir de ma zone de confort, et m’obliger à sortir du descriptif terre à terre de la scientifique que je suis. Donc au début ça peut être un peu hésitant, voire je peux être à côté de la plaque, mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron comme dirait l’autre, et un nez, ça s’éduque!

Je retourne donc sur les bancs de l’école olfactive, et j’espère que vous viendrez avec moi ;).

 

 

18 thoughts on “De la difficulté de parler de parfum…

  1. Je ne suis pas une grande fana de parfums (notamment parce que la grande majorité sentent trop fort pour mon nez hyper sensible) mais sans parler de ça, je suis dans la même situation que toi : grosse difficulté à mettre des mots ! Pour les odeurs mais aussi pour les goûts !Ou alors je pars très très loin !
    Genre y’a quelques semaines, mes parents et moi étions invités à déjeuner chez une amie de ma mère, elle a sorti une bouteille de vin qui pour moi avait… un goût de sous-bois en automne ! Pourtant personne d’autre n’a perçu ça… Mais moi à chaque gorgée, PAF, je me retrouvais dans une forêt humide ! o_O

    Par contre pour le coup des couleurs, ça dépend, par exemple le “vert” est quelque chose d’assez facilement identifiable, en odeur ou en goût. Mais j’avoue que d’autres couleurs, je suis sceptique…

    Bref hâte que tu nous racontes tout ça ! Notamment tes ateliers d’éducation “nez” !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    le vert c’est facile hein :p

    [Reply]

  2. Je te suivrai volontiers sur les bancs de l ‘école olfactive ! Je suis moi aussi une accro aux parfums. Grâce à toi j’ai découvert la boutique Jovoy (arrghh), très belle boutique. J’étais à deux doigts de craquer pour le flacon 1899 (collection « Histoires de parfums »), une odeur boisée comme je les aime, mais le prix m’a un peu effrayée (je me connais, je finirai bien par craquer). Comme toi je ne peux sortir sans être parfumée. Le parfum et les odeurs touchent le plus souvent en plein la mémoire affective. En revanche je suis fidèle aux parfums, depuis près de dix ans je suis fidèle à L’Eau de Diptyque, impossible de m’en passer, c’est une odeur de propre, de savon, unique en son genre; je m’en éloigne un peu parfois, mais toujours en restant chez Diptyque. Bon j’arrête là car j’en écrirais des pages. J’attends donc tes billets parfumés 😉 Bonnes vacances.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Si tu veux profiter d’un parfum un peu cher (moi j’attends de me faire offrir Equistrius de Parfum d’Empire, mon dernier coup de coeur) tu peux toujours aller voir sur Beauté-Test si quelqu’un peut te vendre un décant. C’est ce que j’ai fait pour plusieurs parfums (en ce moment j”explore les cuirs en parfums)

    [Reply]

  3. Chouette perspective! j’aime aussi les parfums mais j’ai un odorat médiocre je crois^^

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Meuh non l’odorat ça s’éduque 😉

    [Reply]

  4. >>>> Poupoune Reply:
    août 4th, 2014 at 22:27

    le vert c’est facile hein :p <<<<

    Je sais, c'est ce que je disais : "par exemple le « vert » est quelque chose d’assez facilement identifiable." 😛
    Par contre j'avoue que pour les autres couleurs, je suis plus circonspecte.

    [Reply]

  5. Bonsoir Poupoune,
    je vais suivre avec encore plus d’intérêt tes posts ! J’avais vu ta participation à la rencontre autour du cuir et j’espérais pouvoir assister à la prochaine, d’autant que ce sera sur les fleurs blanches, mais je suis de réunion familiale.
    Tout comme toi, c’est le vocabulaire qui manque pour la description, pour verbaliser et aussi l’envie de passer outre “je n’aime pas ce parfum”, mais d’en identifier les notes, les composantes et donc le “décrypter”.
    Tu iras à la rencontre sur les fleurs blanches ?
    Bonne semaine 🙂

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Oui j’ai vu sur la page FB du Nez Bavard que tu es de baptême ^^ oui je me suis inscrite tout de suite, surtout que les fleurs blanches je connais très peu.
    J’espère qu’on se verra à une prochaine 🙂

    [Reply]

  6. Bonnes études parfumées ! Je me permets de te rajouter une suggestion : les contes parfumés de Guerlain, je l’ai fait, j’ai A – DO – RE !!!!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci je note 😀 je suis preneuse de toute suggestion!

    [Reply]

  7. Très bonne initiative, je trouve l’idée très sympa et super enrichissante aussi bien pour toi que pour nous lecteurs et lectrices !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je suis contente que ça vous plaise 🙂

    [Reply]

  8. Je ne sais pas si tu le sais mais j’adore j’adore j’adoooore sentir les parfums *_* bon après je dis pas, associer une couleur c’est pas mon truc, et pour me faire dire ‘ce parfum là je l’aime je le porterais volontiers” il y a aussi un monde! Mais sentir et essayer de reconnaitre les notes caractéristiques de la pyramide olfactive j’adore ça 🙂
    Donc forcément, lire des billets parfums ici ça me plait 🙂

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    ha ben faudra qu’on aille se faire des trips parfumés dans Paname alors ^^

    [Reply]

  9. Les odeurs, les mots, les émotions… Les couleurs… Dans le parfum tout est bon (sauf deux ou trois trucs quand même, faut pas pousser :-p ).
    J’ai lu les bougies, la saga est bien entamée, alors au plaisir de savourer d’autres billets parfumés (et maquillés!)

    [Reply]

  10. J’ai hâte de te lire parler parfums. Je suis une grande fan … Je peux me parfumer juste après ma douche du soir pour aller dormir .
    Je suis entrain de découvrir les parfums de niche, et j’ai du bouleau , je dois moi aussi éduquer mon nez.
    Quand je lis une pyramide j’ai l’impression d’avoir trouvé le graal et quand je le sent en vrai c’est très loin de ce que j’imaginais. J’achète en général celui auquel je n’aurai pas pensé. :-p

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ha le soir j’avoue que j’ai plus de mal, à part quand je mets une crème parfumée.
    Les parfums de niche c’est le diable en bouteille ^^ si tu veux découvrir des parfums de niche voire rares, et profiter de bons conseils, va chez Jovoy le patron est adorable.
    Les pyramides ça ne sert pas à grand chose, car selon notre nez (on reconnait mieux les odeurs qu’on connaît), notre peau le parfum ne donne pas forcément la même chose. En plus la pyramide c’est vaguement indicatif des composants, mais ça ne donne pas les proportions de chaque ni sous quelle forme …

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.