Winter is coming… dans mes parfums aussi!

SÉLECTION PARFUMS HIVER – Brrr c’est qu’il commence à faire frisquet! Comme on sort les gros pulls douillets et les pantoufles fourrées, j’ai aussi des parfums privilégiés pour cette saison, que je vous présente ici.

Game-of-thrones

Brrr je sais pas chez vous mais chez moi ça caille! Même si je suis alsacienne et et j’aime bien l’hiver, j’aime les hivers secs et bien froids, et pas ces pseudo hivers humides qu’on a en région parisienne…Et comme en plus dans ma résidence ils sont un peu radins sur le chauffage, même en pull chez moi j’ai froid… Alors je me réchauffe comme je peux : gros pulls, pisse-mémé infusion et thé, poilues sur les pieds (enfin ça c’est dans rêves ^^), et bien sûr, des parfums qui s’adaptent à mes envies de saison. En général en hiver je joue sur deux opposés : soit des parfums doudous, soit des parfums qui au contraire évoquent l’hiver. Les parfums de ma sélection hivernale, pour laquelle j’ai été tagguée par Dau (à la recheche), ont déjà ou vont avoir leur propre billet plus en détail ultérieurement, donc ici je vous parlerai plutôt de ce qui me fait les apprécier en cette saison.

Zmbre fétiche Goutal Labdanum 18 Labo Un bois vanille Lutens Aomassai Parfumerie Générale

Le clan des doudounes

En hiver j’aime bien porter des parfums qui me font cet effet là :

Et mon parfum référence pour ça, celui qui m’enveloppe comme un pull douillet et chaud, c’est Un bois vanille de Serge Lutens. Je l’ai depuis des années, je l’ai déjà racheté, et je ne le porte que quand il fait vraiment froid et que j’ai besoin de réconfort. Et pourtant c’était mal parti avec lui je l’ai détesté au premier essai, avec en plus un a priori vu que je déteste la vanille (sauf certaines donc). Mais après quelques temps j’ai retenté, et là j’ai été séduite par sa vanille noire et boisée, réglissée et caramélisée. Je sais que pour certains il évoque la barbe à papa, mais sur moi il ne se sucre pas trop (alors que d’habitude c’est l’inverse!) et c’est le premier parfum qui m’a donné cette impression physique de doudou.

Autre doudou plus récent, Ambre 1er de Jovoy, que j’ai d’abord découvert par la bougie associée, emblématique de la boutique rue de Castiglione. Ambre 1er m’évoque un gros chat ronronnant près du feu, tout en rondeur. Il fait partie de ces parfums réconfort, ceux que je porte quand ça ne va pas trop, et à qui je ne demande que d’être là, lové dans mon cou. Pour rester dans les parfums façon pilou, et même si je le prote toute l’année, c’est l’hiver qui là aussi sublime le mieux Labdanum 18 de Le Labo. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, ce n’est pas un ambré (le labdanum est un des composants de base de l’accord ambré) mais un musc. Très rond, moelleux, compact, c’est le compagnon idéal des dimanche où on reste bien au chaud à la maison.

Mais pour en revenir aux ambrés, qui sont un de mes genre de prédilection en parfums, j’ai découvert cette année Ambre fétiche d’Annick Goutal. S’il est classé dans les masculins de la marque il est tout à fait portable par une femme, pour peu que l’on aime un parfum bien charpenté! Très baumé, cuiré, avec une pointe d’encens, il a cette carrure dans laquelle on a envie de se blottir. Plus ou moins vanillé selon les peaux, il ne l’est pas sur moi et garde, pour mon plus grand plaisir, une facette masculine. Magnifique et à découvrir.

C’est aussi l’occasion de se rouler dans les orientaux, et celui qui a ma préférence cette année c’est Fleur oriental de Miller Harris (non il ne manque pas un “e” c’est bien son nom!). Je l’ai découvert au corner qui a récemment ouvert à la Scent room du Printemps Haussmann, et aussitôt essayé sur peau, aussitôt acheté (et c’est assez rare pour être souligné!). Après un départ floral épicé par l’œillet, il se développe en un bel ambré, crémeux, musqué et moelleux. Je crois que c’est le descriptif qui lui convient le mieux : moelleux. Son fond exprime très bien la facette résineuse de l’accord ambré (merci le labdanum?), qui lui donne à mon nez un côté “gomme” très original et très agréable.

J’en profite également pour porter Aomassaï de la Parfumerie Générale, un café très torréfié, avec des notes de caramel boisé presque brûlé. Il est très particulier, comme beaucoup de cette maison, et je ne l’apprécie vraiment que l’hiver, où son amertume est très agréable. C’est un peu le cousin très torréfié d’Un Bois vanille, le café en plus. Dit comme ça il ne semble pas très doudou, mais il est cependant très confortable à porter au froid.

Les tons sur ton

J’aime aussi quand il fait très froid et sec, et que l’air exprime une vibration presque cristalline, porter des parfums “blancs”, que cela soit parce qu’ils sont eux aussi froids et secs, ou parce qu’ils m’évoquent la couleur blanche.

Eau froide Lutens Heliotrope blanc Legrand Ambre premier Jovoy Fleur oriental Harris

Le parfum que j’associe vraiment au froid intense, c’est l’Eau froide de Serge Lutens, qui fait partie de la collection les Eaux. Larmes d’encens grésillant dans la neige, envolée mentholée comme la vapeur d’eau qui s’échappe dans l’air glacial, c’est pour le moins une Eau vivifiante et saisissante! Quand je l’ai eu, je pensais la garder pour l’été, la porter seulement par grande chaleur, mais son encens en fait une merveille à porter par temps froid.

Pour rester dans le blanc, mais un blanc plus gourmand, je porte aussi Héliotrope blanc de la maison Oriza L. Legrand. Très ancienne maison de parfum, elle a été ressuscitée par deux passionnés, et propose aujourd’hui des rééditions de références anciennes (reformulées avec les composés disponibles de nos jour) ou des compositions inédites. Héliotrope blanc fait partie de ces parfums que sur le papier je n’aime pas. Mais une fois testé sur peau, il s’est avéré être un très beau floral poudré très légèrement vanillé, gourmand mais sans coller au nez et aux dents! Il m’évoque une guimauve blanche recouverte de sucre glace, c’est l’effet physique que j’ai en le sentant (c’est l’héliotropine, extraite de l’héliotrope, qui donne ce côté sucre glace). Il reste assez sec et évite l’overdose de vanilline et de sucraille qu’on peut reprocher à beaucoup de parfums “gourmands” qui sortent de nos jours.

Et vous quels sont vos parfums chouchous pour la saison froide? Vous pouvez retrouver les sélections de Dau et Musque moi sur leurs blogs respectifs.

2 thoughts on “Winter is coming… dans mes parfums aussi!

  1. L’eau froide de serge lutens franchement c’est un parfum que j’aime porté aussi quand il fait froid c’est mon parfum du moment. Il est frais aérien . Aussi léger que de la neige! Je l’adore ce fût une belle découverte pour moi.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Oui je ne l’appréciais pas forcément au début mais c’est un très beau parfum qui souffle le chaud et le froid!

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *